QUELLE PLACE POUR LE DIGITAL DANS LA RESTAURATION POUR LES ANNÉES A VENIR ?

Développement du digital dans la restauration

Une étude menée par la société Decryptis entre octobre et décembre 2016 s’intéresse au développement du digital dans la restauration, un sujet bien connu de Cuddl’Up qui travaille sur l’intégration des nouvelles technologies pour booster les chiffres de la restauration commerciale.

 

Première étape : digitaliser le marketing et la communication

Sur 414 consommateurs français habitués à surfer sur le net, 13,8% ont toujours recours à Internet pour choisir le restaurant qui répond le plus à leurs attentes, et 36,2% de ce panel s’y rendent au moins une fois sur deux pour faire leur choix. Cependant, encore 16,9% n’utilisent Internet qu’exceptionnellement pour trouver un restaurant.

Les français s’habituent peu à peu à cette nouvelle mutation puisque ce sondage révèle aussi que la moitié des personnes interrogées se rend sur le site du restaurant au préalable, regardant d’abord la carte (76,3%) ou les menus (77,1%). Les produits utilisés en cuisine intéressent 1 client sur 3, et 61,8% des interviewés donnent leur avis en rentrant du restaurant où ils ont mangé.

 

Aller plus loin en digitalisant toute la chaîne de valeur…

Etre à l’écoute des nouveaux besoins en proposant de laisser un avis via une tablette directement dans le restaurant est un axe de développement intéressant pour les restaurateurs.

Grâce à cet outil, intégré dans la solution Cuddl’Up,  les restaurateurs récoltent les avis clients mais ils peuvent faire beaucoup plus :  mettre leur carte à disposition des consommateurs, leur donner accès aux produits utilisés par le restaurant (bien pratique pour les allergies), aux propositions d’accompagnements, aux conseils des serveurs qui sont disponibles, mais aussi, en dehors de l’établissement, géolocaliser le restaurant et passer commande sur place ou avant même d’arriver.

Avec Cuddl’Up, le restaurateur peut également proposer à ses clients de régler leur addition directement à partir d’une tablette ou d’un mobilier connecté dans le but de réduire le temps d’attente du client et d’augmenter sa satisfaction.

Le paiement peut avoir lieu avant la venue au restaurant ou à la fin du repas sachant que 13,5% des personnes interrogées souhaiteraient pouvoir régler leur repas à l’avance.

 

… Et poursuivre la relation après le repas

L’étude révèle par ailleurs que plus de la moitié des français (57,7%) aimerait être informée des promotions et nouveautés après leur venue au restaurant. C’est pourquoi Cuddl’Up a mis en place un système permettant d’enregistrer le profil des clients sur la tablette, s’ils le souhaitent, lors de leur prise de commande. Les données sont ensuite collectées puis exploitées, d’abord dans le but d’établir la cible du restaurant mais aussi afin de proposer à la clientèle des offres promotionnelles personnalisées selon son profil et ses habitudes de consommation.

Cette fonctionnalité répond aux exigences du consommateur qui s’intéresse de plus en plus à la digitalisation dans le secteur de la restauration puisque 28% des interviewés de ce sondage aimeraient que les restaurateurs enregistrent leurs goûts et choix précédents pour leur proposer lors de leur prochaine visite.

L’étude révèle donc que le véritable enjeu pour les restaurateurs se situe surtout au niveau du partage d’informations avec les clients, qui recherchent une personnalisation des offres et une valorisation de leur relation avec le restaurant.

Plus intéressant encore, cette étude montre que le modèle de la restauration rapide, grâce aux outils digitaux, influence les consommateurs les plus connectés. Un modèle qui pourrait être dupliqué aisément dans les autres types de restauration..

 

Sources :

  • http://www.neorestauration.com/article/quel-developpement-du-digital-en-food-service,39413#xtor=EPR-1&email=eric@cuddlup.fr
  • https://tokster.com/article/digital-et-food-service-lenjeu-du-partage-dinformation-aupres-des-clients–2
  • http://www.lechef.com/lire-un-article/?tx_ttnews%5btt_news%5d=89735

Mots clés : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *