SNACKING VS SERVICE A TABLE :

snacking
et si la guerre des restaurateurs n’avait pas lieu ?

Et si la guerre des restaurateurs n’avait pas lieu ?

D’après la dernière étude Gira Conseil, la consommation alimentaire hors domicile renaît de ses cendres en 2016 et le pouvoir de la vente au comptoir dans la restauration (avec service à table) se renforce avec une croissance de 0,9 % entre 2011 et 2015, la consommation alimentaire hors domicile a bondi de 1,61 %. En effet, le nombre de repas servis, tous circuits confondus, a progressé de 1,8 % tandis que la dépense moyenne stagne avec 8,66 euros pour la 4e année consécutive, ce qui confirme une déstructuration des repas autant au déjeuner qu’au dîner avec une baisse du nombre de produits consommés.

De 2,5 précédemment, on approche de 2 produits aujourd’hui, même dans le snacking. La vente au comptoir (VAC) est définitivement passée devant le service à table (SAT) ! Avec 164 000 unités pour la VAC et 163 000 pour le SAT, la VAC l’emporte largement car les repas servis représentent 7,58 milliards d’euros contre seulement 2,39 milliards pour la SAT. Concernant le chiffre d’affaires, l’écart se creuse davantage avec 48,28 milliards d’euros pour la VAC et 38,07 milliards d’euros pour le SAT. Les indépendants parviennent à sortir la tête de l’eau alors que les chaînes et groupes de restauration sont en repli.

Les consommateurs veulent toujours plus de transparence, de traçabilité et de fabrication minute. Une tendance valable autant pour la VAC que pour le SAT.

Parmi les grandes tendances constatées en 2017, on note aussi une offre plus courte et en rotation dans les deux types de restaurations étudiées ci-dessus. Cette étude révèle le succès de l’esthétisme et du confort dans les restaurants avec une croissance de la digitalisation, en particulier sur la prise de commande et l’encaissement.

Cuddl’Up propose d’aller plus loin que la simple prise de commande en digitalisant tout le parcours client avec une simplicité d’utilisation innovante, une rapidité du service à toute épreuve et des temps d’attente beaucoup moins longs pour les consommateurs.

Cette approche peut être une bonne solution pour redonner au service à table ses lettres de noblesse et emprunter les codes du snacking au profit du repas traditionnel. Grâce à sa philosophie produit, à la fois digitale et humaine, Cuddl’Up est convaincu que le service à table pourrait devancer la vente au comptoir puisque toutes les contraintes qui faisaient qu’un consommateur privilégie le snacking au service à table sont désormais prises en charge par notre solution. L’essor du digital est en train de modifier en profondeur les habitudes de consommation et les comportements des clients. Il est temps pour vous de s’adapter à la demande et de profiter de tous les bienfaits de la digitalisation.

 

Source : https://www.snacking.fr/news-3363-Le-snacking-de-plus-en-plus-dominant-face-au-service-a-table.php

 

Mots clés : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *